MilleniumSuite à la lecture de critiques dithyrambiques lues ça et , je me suis fait offrir le Tome 1 de la trilogie Millenium dont j'attendais beaucoup, grand amateur de polar que je suis.

Bon ben je dois bien dire que je n'ai fait qu'une bouchée de l'ouvrage : 2 jours de lecture (pour 575 pages) scotché au fond du canapé (pauvres fesses !)

Alors, qu'est-ce qui fait que l'on reste accroché à ces pages ?

L'originalité d'une enquête qui, cette fois, n'est pas menée par l'habituel flic de service désabusé (Kurt Wallander chez Mankell ou Harry Bosch chez Connelly ou Rebus chez Rankin ou ...), mais par un journaliste économique qui s'adjoint une ado au mauvais caractère, au passé trouble, mais hackeuse (pirate informatique) de premier ordre. Ces deux-là, à la demande d'un riche industriel, vont investiguer pour savoir ce qu'il est advenu de sa nièce disparue corps et âme cinquante ans plus tôt. Secrets de famille, magouilles de tous ordres et coups de théâtre foisonnent à volonté, jusqu'à l'inattendue surprise finale.

On ne parle bien sûr pas ici de grande littérature (l'écriture est plutôt du genre simple et basique) mais de savoir-faire et d'habileté technique.

Ah oui, au fait, l'auteur s'appelle Stieg Larsson. Journaliste et écrivain suédois connu pour son engagement contre le racisme et l’extrémisme de droite, il remit à son éditeur la trilogie Millénium (son unique oeuvre), peu avant de mourir en novembre 2004.

Immense succès, posthume donc, dans son pays tout d'abord, cette oeuvre est en passe d'envahir le mode entier. Il va sans dire que les Tomes 2 et 3 sont déjà en ma possession !

PS : et si la pochette vous intrigue, il semblerait que les images sont puisées chez le peintre américain Mark Ryden que je vous ai déjà présenté plus tôt et dont voici un lien vraiment intéressant