Le transgenre Antony (celui des Johnsons) étant devenu ANOHNI, on pouvait s'attendre à une évolution musicale, et tel est effectivement le cas : on est passé du (parfois magnifique) pleureur à quelque chose de beaucoup plus enlevé et moins énervant à entendre, même si les thèmes désespérés sont à peu près pareils, d'où le titre Hopelessness.

Superbe surprise !!!

a1895762218_10