Deuxième album pour le groupe féminin britannique Savages, il s'intitule Adore Life.

Je dois dire que celui-ci est bien meilleur que le précédent (Silence Yourself), en punch et en qualité.

J'adore !!!

"Le fond de l'air est frais et l'heure a cette fois bien sonné. Près d'un demi-­siècle après "Kick Out The Jams", la question de savoir si l'on fait partie du problème ou de la solution vibre plus que jamais d'une acuité brûlante. Une histoire de choix, poussé par l'urgence, que le quatuor féminin de Londres pose avec plus de bravitude que les membres des gouvernements,les  cyniques qui n'ont rien compris et les assassins religieux qui haïssent le rock, ce qui fait pas mal de monde au final. Peu importe, Savages se dévoile dès les premières mesures libératrices de "The Answer". L'amour, et puis quoi d'autre ? Sourions, ou filmons-le si on veut, mais l'heure n'est plus à prendre du selfie sur réseau social. Dans la lignée post-punk de "Silence Yourself", mais en légèrement plus pop, "Adore life" a quelque chose d'honnête à livrer, mais aussi le goût de l'essentiel. S'il faut changer le monde, rien de mieux que de le faire dans la sueur et avec du bruit entre Joy Division et Yeah Yeah Yeahs, sur d'énormes lignes de basse, un rythme de batterie obsédant, une guitare acérée et Jehnny Beth, chanteuse à jolie voix de John and Jehn (son chéri Johnny Hostile produit d'ailleurs l'album) et comédienne française (Camille Berthomier de son vrai nom), rompue à "trouver la poésie et éviter les clichés". Sous un titre magnifique et en dix morceaux de même nature comme "Sad Person" ou "T I w Y G", le deuxième album de Savages fournit sans effet ni rajout la bande-son vivante de ce moment précis, mais aussi et surtout le meilleur remède contre l'apathie et les enculés.
Allez Savages, on est tous avec vous, même ceux qui ne le savent pas encore."
(source: Rock & Folk)

600x600bb-6-400x400