J'avais chroniqué en août 2008 ici même le tout premier album de The Smith Westerns. Je l'avais énormément apprécié. Voici donc venir leur second album, Dye It Blonde.

smithwesterns

Si pour leur album éponyme j'avais comparé leur son à celui de T-Rex, en plus pop, ici on change de registre et on pense plutôt aux Beatles et surtout John Lennon. Comparaison écrasante, certes, mais qui tient diablement la route tellement cet album  est excellentissimement pop, et excellent tout court : mélodies imparables et instantanément mémorisables, fraîcheur constante, et ce, tout du long de l'album.

Inconnu chez nous, ou presque, il est quand même incroyable de constater que les nunucheries à la Julian Perretta squattent les ondes et les tops des ventes avec la seule chanson potable d'un album, alors qu'ici on en a une dizaine au moins aussi bonnes et qu'elles vont passer inaperçues. SHIT !

PS : J'étais attaché à la rédaction de cet article quand parût celui (élogieux aussi) de Pitchfork nommant Dye It Blonde Best New Music