Qui aurait pu penser que le réalisateur du "terrifiant" Silence des Agneaux puisse un jour livrer l’un des films les plus touchants de l’année avec Rachel Getting Married (Rachel se Marie) ? Qui aurait pu penser que l’actrice révélée par le très léger Princesse Malgré Elle puisse un jour livrer une performance digne des plus grandes comédiennes ? Pas grand monde, et pourtant le dernier film de Jonathan Demme permet à Anne Hathaway de révéler son talent et de prouver qu’elle n’est pas qu’un phénomène éphémère.

Elle y interprète le rôle d'une ex-junkie qui sort de cure de désintoxication, juste à temps pour plomber l’ambiance du mariage de sa sœur, la fameuse Rachel du titre. Au delà des apparences, cette belle famille est gangrenée par un lourd passé et les non-dits sont dits à l’occasion de ces retrouvailles (un peu comme dans Festen).

Filmé caméra à l’épaule et au plus près des personnages, il en ressort une intimité et une proximité qui fait qu'on se sent vraiment concerné par ce drame familial, et à aucun moment, malgré la lenteur du développement, on ne s'ennuie.

rachel_1

Je tiens encore une fois à souligner la performance absolument géniale d'Anne Hathaway, qui aurait du, à mon sens, lui valoir l'Oscar de la "meilleure actrice" (dépassant de cent coudées la performance de Kate Winslet dans The Reader). Sensible, émouvante et pas du tout larmoyante, elle irradie l’écran de sa présence. Le reste de la distribution est, elle aussi, irréprochable.

Film très émouvant à voir absolument (pour ce qui me concerne, je l'ai déjà vu deux fois. J'ai vraiment, mais alors vraiment, aimé ce film).

rachel_2