J'étais impatient de commencer ce livre de Ian McEwan, dont j'avais beaucoup aimé Expiation et Amsterdam.

Ewan3

Samedi raconte une journée dans la vie d’un neurochirurgien londonien, un intellectuel chanceux, heureux dans son mariage et dont les enfants sont sans histoires et promis à un avenir radieux. Tout est sensé basculer (d'après le quatrième de couverture) lorsqu’il est victime d’un accrochage dans sa voiture de luxe.

Malheureusement, Samedi, déçoit. Dès le début, j'ai compris que j'allais passer un long moment pour le lire. Les interminables bla-bla, à peine interrompus par l'accident dont il est question ci-dessus, m'ont vraiment minés. j'ai abandonné le livre à trois-quarts (à la 250ème page quand même).